Vive le printemps! beignets aux fleurs d'accacia.

Quand je mets en application les conseils de la Turtle...

Love, love , love...

Un petit repas de famille

concours de recettes inavouables

un peu de sucré...

le gratin de pâtes qui est devenu mon nouveau chouchou

Un petit tour dans ma bibliothèque culinaire

Repas d'inspiration Pascalienne...

...Et bonne année!

Différentes musiques qui bourdonnent dans mes oreilles.

Myspace Mp3 Player, MySpace MP3 Players, Flash MP3 Players


Je lis...

Served from the swedish kitchen

My little Italy

La cuisine exotique

C'est moi qui l'ai fait.net

How to be a Domestic Goddess

A Passage to India

29 avril 2007

Vive le printemps! Beignets aux fleurs d'accacia.

Me revoilà, après un petit mois d'absence, mais qui a été bien rempli, que ce soit du point de vue culinaire, que du point de vue études... Les partiels arrivent à grands pas, et avec eux, la fin de mes années fac (enfin je croise les doigts pour quitter cette fac pourrie...).
Ce qu'il y a de bien, c'est que le soleil, après s'être fait désiré, est arrivé, pour ne plus nous quitter depuis plus d'une semaine. Je trouve que ça rend les cours moins ennuyeux, les révisions (allongée dans l'herbe, bien sur) moins longues et la fac presque plus belle (enfin n'exagérons rien, le Mirail reste le Mirail, pour ceux qui connaissent).
En tout cas, tout ce soleil qui nous tend les bras, ça ne donne qu'une envie : se ballader. En plus moi je dis vive le mois de Mai et ces loooonnnng week-ends à répétition. Aujourd'hui, mon chéri et moi nous sommes allés nous ballader à roller (je débute, et je trouve que j'arrive assez bien à imiter Robocop...!) le long du canal. A un moment, alors que je m'évitais une chute douloureuse, mon chéri a vu des accacias en fleur et m'a dit "on ramasse des fleurs pour faire des beignets?". Le "on" s'est transformé en il, parce que moi, je ne quitte pas le goudron et le plat si je suis perchée sur des rollers, je ne suis pas suicidaire quand même! Nous sommes donc rentrés le sac plein de fleurs d'accacia, et après un coup de fil à sa grand-mère (la reine des beignets à l'accacia, et autres sucreries délicieuses), pour avoir la recette, nous nous sommes préparés ces petits beignets en deux temps trois mouvements, et les avons mangés beaucoup plus vite encore!


je n'avais goûté à ces beignets qu'une fois, il y a quelques années quand la grand-mère de mon chéri nous en avait fait, et je ne me rappelais plus trop quel goût ça avait. Et bien c'est délicieux! Les fleurs sont toutes recouvertes de pâte à beignets, il y a un mélange de goût sucré de la pâte, et du goût fin, léger et sucré des fleurs, qui rappellent un peu la fleur d'oranger... Un régal! Et puis c'est si simple à faire!
Il faut vite profiter de cette recette car les accacias ne sont en fleur que peu de temps. Lorsque vous cueillez les fleurs, il faut bien les prendre avec la tige à laquelle elles sont attachées, comme une grappe.


Beignets aux fleurs d'accacia :

Il n'y a pas de mesures très exactes, cela dépend du nombre de fleurs que vous aurez cueillies. Pour la recette de pâte à beignets, c'est une recette de pâte à crèpes en plus épaisse. Pour notre quantité de fleurs (environ un saladier moyen rempli), j'ai utilisé 2 oeufs, à peu près 200g de farine, du lait à l'oeil (pour délayer le mélange mais pas trop, pour qu'il ne soit pas trop liquide), un peu d'huile de tournesol, et du sucre. La consisitance doit être assez épaisse pour que la pâte recouvre bien les fleurs. Ensuite il suffit de bien tremper les fleurs dans la pâte, de façon à ce qu'elles soient entièrement recouvertes, puis il faut les tremper dans de l'huile bouillante, jusqu'à ce que la pâte soit dorée. Une fois cuits, déposez les beignets sur une assiette recouverte de papier absorbant. Saupoudrez les beignets de sucre et dégustez encore chaud, c'est tellement bon!

26 mars 2007

Index des recettes

B

Beignets aux fleurs d'oranger
Biscuits au gingembre
Bourses de Kenza
Briouats au fromage frais et à la pistache
Briouats aux tomates séchées
Brochettes de poulet aux citrons et aux herbes
Brownies aux 2 chocolats
Bruschettas à la tomate


C
Cake banane-pépites de chocolat
Cake chèvre, noix, raisins secs
Carrot cake
Cheesecake au bleu
Compote de pommes

Concombre au fromage frais et aux herbes
Cookies super moelleux
Crumblisu

G
Gratin de pennes, tomates et mozzarella

M
Muffins aux noix de pecan et au sirop d’érable
Muffins aux pépites de chocolat

O
Orangettes

P
Pain d’épices
Panna-cotta
Pannequets chèvre, bacon et pruneaux
Papillotes de cabillaud au curry
Papillotes de cabillaud, sauce tomate et carottes
Pâtes façon risotto
Pâtes aux toastinettes
Pesto de basilic
Petit moelleux au cœur fondant
Poulet rôti d’Estelle

R
Raviolis maison
Risotto aux lardons

Risotto aux tomates séchées
Riz au curry de ma Maman

S
Sablés au comté
Salade de chèvres chauds
Salade composée « light »
Sandwich fromage et carottes
Sauce fondante poivrons et chèvre frais

T
Taboulé au chèvre
Tarte Tatin de Maman
Tartelettes tomates et pesto de bacon
Tarte tomate moutarde
Tian de tomates et courgettes
Tourbillon d’amour

V
Vinaigrette au miel


19 mars 2007

Quand je mets en application les conseils de la Turtle...

Souvenez-vous, la semaine dernière, notre chère Turtle nous vantait les joies et bienfaits d'un bon petit apéro dinatoire entre amis. Bien que, pour ma part, elle prêchait une convaincue, sa magnifique façon de nous faire l'éloge de l'art de recevoir m'a donné une envie soudaine d'amies chez moi! C'est pourquoi, ni une ni deux, j'ai pris mon msn (et oui, moins cher que le téléphone! Je ne suis pas radine, juste étudiante!!) et convié mes 2 supers amies de cour de récré (pas de couches culottes, mais ça fait quand-même, ... attendez que je calcule, ... 14 ans qu'on se connait! Oula! On vieillit vite les amies!) pour un petit repas tranquilou à la maison.



Tout comme le disait notre Turtle, un apéro dinatoire, c'est super car on peut faire plein de petis trucs à grignoter, on fait avec ce que l'on a, sans faire dans le trop alambiqué, mais une des choses que j'apprécie plus que tout, c'est que tout est prêt à l'avance, donc on peut passer tout son temps à papoter avec nos amies chéries, affalée dans un fauteuil! Bien sur comme je recevais mes 2 plus anciennes amies, je voulais leur faire plaisir, et j'ai donc respecté l'unique exigence qu'elles avaient (enfin surtout une! ;) !) : que ça soit plutôt diétetique et pas trop lourd. Ca m'arrangeait aussi vu que, je ne sais pas trop comment, mais mes jeans on rétrécis!! Si, si, ce sont mes jeans qui ont rétrécis, ça ne vient pas de moi, les cookies, gâteaux, chocolats,... Ca ne fait rien à la ligne!



J'ai donc concocté quelques petits trucs légers, rapides à faire (tout devait être fait avant qu'elles n'arrivent, c'est-à-dire en 1 heure) et qui ont suivi mes envies.
Une des bases des apéros pour moi, quels qu'ils soient, ce sont les "trempettes" de crudités, avec bien sûr du tzatziki. Je ne l'avais pas fait moi-même, faute de temps, mais je trouve celui que l'on trouve dans le commerce très correct.
Autre chose que je fais assez souvent ce sont les petites brochettes de fromages. Sur des cure-dents, j'alterne cubes de comté et cubes de mimolettes (ce sont deux fromages doux que j'aime beaucoup, mais bien sûr, ça se fait avec tout, c'est ça que j'aime!).



J'aime beaucoup les tartines comme petites choses à grignoter. J'avais fait des bruschettas, et un essai qui s'est révélé succulent : j'ai tartiné 4 tranches de pain de mie complet (sans les bords) d'un mélange chèvre frais (type Chavroux), ciboulette et persil plat ciselés, puis sur deux des tranches j'ai mis des rondelles de tomates; j'ai recouvert des deux autres tranches de pain et j'ai coupé ces sandwichs en carrés. C'était une vraie réussite, le mélange chèvre frais-ciboulette-persil est super frais, et ajouté à la tomate, c'est vraiment délicieux!



Enfin en dessert, j'avais essayé pour la première fois de faire des panna-cottas. J'ai suivi la recette de Pascale, dans C'est moi qui l'ai fait.net. N'ayant pas le temps de trouver des fruits rouges congelés pour faire le coulis, j'ai fait chauffé un peu de Hjortron, que j'ai versé sur les panna-cottas au moment de servir. C'était délicieux! En plus d'être mon premier essai, c'était aussi la première fois que je goûtais des panna-cottas, et ce ne sera pas la dernière!


Panna-cottas :
(pour 3 verres)


  • 40cl de crème liquide
  • 10cl de lait
  • 50g de sucre
  • 3 feuilles de gélatine
  • 1 gousse de vanille

- Mettre la gélatine dans un bol d'eau froide.
- Verser le lait et la crème dans une casserole.
- Fendre la gousse de vanille en deux, gratter les graines et les mettre dans le mélange lait-crème avec la gousse.
- Ajouter le sucre et faire chauffer sur feu doux.
- Dès le début de l'ébullition, retirer la casserole du feu et laisser infuser 5 minutes. Retirer la gousse et faire à nouveau chauffer sur feu doux.
- Dès la reprise de l'ébullition, retirer la casserole du feu.
- Ajouter les feuilles de gélatine bien essorées et remuer jusqqu'à ce qu'elles soient dissoutes.
- Verser dans des verres (ou ramequins) et laisser refroidir.
- Réserver au frais jusqu'au moment de servir.
- Ajouter dessus un coulis de fruits,... Au moment de servir.


Vous pouvez voir Pascale faire des panna-cottas en video ici ! Je ne l'ai vu qu'après avoir fait les miennes, mais ça me sevira pour la prochaine fois!

02 mars 2007

Love, love, love...

Mon chéri est très gentil avec moi, malgré mes nombreux caprices, mes oublis de ménage,… Il m’aide à réviser les maths pour le concours alors que je suis vraiment nulle, il accepte même d’écouter Mozart (lui qui n’aime pas, mais alors pas du tout la musique classique) depuis que j’ai emprunté l’intégrale à ma mère ! Ca n’a pas l’air comme ça, mais je crois bien que pour lui c’est un exploit !
Donc, comme preuve d’amour, moi je lui fais des petites douceurs. Habitués aux cookies, muffins, cakes et autres traitements, j’ai voulu le surprendre en testant le « tourbillon de l’amour » de Julie Andrieu, tiré de son délicieux B.A.ba du chocolat.
J’ai adapté la recette car les proportions étaient pour 6 personnes, je pense que le mélange obtenu n’est pas totalement conforme à celui de Julie, mais il n’en est pas moins bon.
Voici le secret pour tourbillonner le cœur d’un amoureux et réussir à lui faire faire (presque !) tout ce que vous voulez !



Tourbillon de l’amour :
Pour 2 amoureux dans le blanc des zyeux

• 100g de chocolat (de préférence à 70%)
• 1 tasse d’expresso (petite)
• 2 CS d’amaretto
• 45g de sucre glace
• 40g de mascarpone
• 1 cl (1 belle CS) de crème liquide
• ½ cc de cannelle en poudre
• 1 ou 2 cookies au chocolat (ou à la nougatine)

- Préparer le café et le verser dans un récipient en y ajoutant le chocolat en morceaux et laisser fondre.
- Lisser avec une spatule et ajouter le sucre, la cannelle, et l’amaretto. Mélanger.
- Répartir la préparation dans 2 verres.
- Fouetter le mascarpone avec la crème.
- Verser une cuillère de crème au mascarpone au centre de chaque verre et mélanger à l’aide de la pointe d’un couteau pour créer un « tourbillon » (opération moyennement réussie pour mon cas…)
- Réfrigérer au moins 2 heures.
- Avant de servir saupoudrer de cookies écrasés. Servir avec tout son coeur!

23 février 2007

Un petit repas de famille

Il y a 2 semaines, j’ai invité ma famille à venir manger chez nous. Comme cela voulait dire 7 personnes qui débarquent dans notre appart qui n’a toujours pas de salle à manger, j’ai plutôt organisé un apéritif déjeunatoire.



Dès l'apéritif, la table basse était pleine à craquer...

Ma mère m’a proposé d’amener quelque trucs, elle a fait une salade de pâtes succulentes, une quiche aux magrets séchés très bonne (même si je ne suis pas fan de quiche) et des petits amuse-bouches avec du magret, du fromage et de la feuille de brick, qui étaient vraiment délicieux.


Les bricks de ma Maman.

Ma grand-mère avait fait un gâteau thé-brun, spécialement pour ma Maman car elle adorait ça, et ça faisait très longtemps qu’elle n’en avait pas mangé. Et bien c’était trop bon ! J’adore vraiment ce gâteau, du chocolat, du café… Miam ! Je vais vite essayer de le faire moi-même.


Le fameux thé-brun, je suis désolée pour la photo toute floue, mais c'est pas ma faute, c'est l'émotion de la première part qui m'a troublée!

De mon côté, j’avais fait un cake chèvre, noix et raisins secs des Cakes de Sophie que je fais souvent car il a toujours du succès ; il y avait aussi des petits sablés au comté du livre c’est moi qui l’ai fait.net de Pascale, qui ont plu à tout le monde ; et d’autre petits trucs à grignoter ; et enfin pour gaver tout le monde, j’avais fait le gratin de pâtes qui tue. En dessert, en plus du gâteau de ma grand-mère, j’avais fait les petits carrés de Sylvie, et un gâteau de Nigella, le cherry and almond loaf cake, que j’ai oublié de prendre en photo… Mais je vais vite le refaire car il était vraiment très bon.


Le cake, super moelleux.

Cake chèvre, noix et raisins secs :

  • 3 œufs
  • 150g de farine
  • 1/3 de sachet de levure
  • 10cl d’huile de tournesol
  • 12,5cl de lait
  • 100g de gruyère râpé
  • 200g de chèvre en bûche
  • 50g de raisins de Corinthe
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de poivre

    - Préchauffer le four à 180°C.
    - Découper le chèvre en morceaux, concasser les noix et mouiller les raisins à l’eau tiède.
    - Dans un saladier, fouetter les œufs, la farine, la levure, le sel et le poivre.
    - Incorporer petit à petit l’huile et le lait préalablement chauffé. Ajouter le gruyère et remuer.
    - Mettre le chèvre, les noix et les raisins préalablement égouttés dans la pâte. Mélanger le tout.
    - Verser dans un moule non graissé et mettre au four pendant 45 minutes.




Les sablés, au bon goût de comté, je pense tester d'autres fromages.

Petits sablés au comté :

Dans sa recette, Pascale roule les boulettes dans des flocons d’avoine avec de les mettre à cuire. Comme je n’en avais pas, j’ai fait une recette simplifiée !

  • 150g de farine
  • 150g de beurre demi-sel mou
  • 150g de comté fraichement râpé
  • (75g de flocons d’avoine)

    - Préchauffer le four à 180°C. Râper le fromage.
    - Mettre la farine et le beurre coupé en cubes dans un grand bol et mélanger rapidement du bout des doigts pour incorporer le beurre.
    - Ajouter le fromage râpé et malaxer juste assez pour former une boule.
    - Former des boules de la taille d’une noix en les roulant entre vos paumes.
    - (les rouler dans les flocons d’avoine, dans une assiette plate). Poser les boulettes sur une plaque de cuisson et les aplatir à l’aide d’un verre, pour obtenir des cercles d’environ 5cm de diamètre et 0,5cm d’épaisseur.
    - Enfourner pour 12 minutes environ, jusqu’à ce que les sablés soient blonds.
    - Les faire refroidir sur une grille.

20 février 2007

Concours de recettes inavouables

Je m'y prend au dernier moment, mais j'espère qu'il est encore temps... Quand j'ai lu chez Anaik qu'elle organisait un concours de recettes inavouables, je me suis dit : c'est pour moi! En plus, comme de par hasard, j'avais une recette sous le coude que j'avais découverte quelques jours plus tôt qui correspond, je pense, exactement aux critères de participations. Vous connaissez les pâtes au cheddar de Kraft, et bien moi j'adore ça! Le truc c'est qu'on en trouve pas en France, donc un jour où je n'avais rien dans mes placards et que j'avais envie de pâtes, j'ouvre mon frigo et que vois-je? Des "toastinettes" de fromage pour hamburger. Et là le petit vélo dans ma tête se met à tourner très vite, et dans un éclair je me dis : "toastinettes"-pour-hamburger=cheddar=fromage-des-pâtes-au-cheddar-de-Kraft ! Haha! Donc voilà ma recette magique pour faire des pâtes au cheddar de Kraft sans boîte de pâtes au cheddar de Kraft. Je n'ai pas utilisé de macaronis et j'ai rajouté de la noix de muscade, mais c'est tout de même assez proche des vraies.



La photo ne rend pas très bien...




Pâtes aux "toastinettes" :
Pour 1 personne

  • Pâtes (à votre goût: coquillettes, tortis, des pâtes dans le style de la recette en tout cas)
  • 3 ou 4 tranches de "toastinettes" au cheddar (celles pour hamburger)
  • un peu de crème fraiche liquide (ou du lait) environ 1 à 2CS
  • un peu de noix de muscade

- Faire cuire les pâtes al dente. Les égoutter et les remettre dans la casserole.
- Sur feu très doux, ajouter les "toastinettes" en lamelles, la crème fraiche et la noix de muscade râpée.
- Mélanger jusqu'à ce que le fromage soit fondu et recouvre toutes les pâtes.
- Déguster sans honte!

19 février 2007

Un peu de sucré...

Je sais, je n'ai pas été très présente ces derniers temps, mais j'ai commencé mon 2° semestre et je révise le concours d'admission à l'entrée à l'I.U.F.M. (même si c'est juste pour voir comment ça se passe avant de m'y mettre sérieusement l'année prochaine, je ne veux pas non plus y aller les mains dans les poches!). Je vais quand-même essayer de venir plus souvent sur vos blogs, et sur le mien aussi, parce que les recettes commencent à s'accumuler dans mon dossier "à publier"...
Aujourd'hui du sucré, du sucré et du sucré! D'ailleurs, ce seront peut-être les dernières recettes aussi calorifiques avant un moment parce que depuis les fêtes j'ai eu la main un peu lourde sur toutes ces douceurs et mes jeans n'aime pas trop ça apparement... Donc pas de privations en vue (ça va pas la tête!!) mais un peu plus de raisonabilité!

Il y a 2 semaines c'était l'anniversaire de Chéri et donc il fallait un gâteau. L'Homme n'étant pas difficile (si peu...), il ne savait pas du tout ce qu'il voulait, et moi de le harceler pendant une semaine pour qu'il m'aide un peu à lui faire un repas qui lui plaise... Bref, beaucoup d'arrachage de cheveux! Au final c'est le temps qui a eu raison de moi, j'ai dû opter pour un dessert que je pourrais préparer et cuire en 1/2 heure maxi. J'ai donc proposé un brownie le matin même du jour J et, O miracle, l'Homme a dit oui!
J'ai choisi de faire un brownie aux pépites de chocolat blanc (un des pêché mignon de mon Chéri), dit brownie aux 2 chocolats, inspiré du brownie au 3 chocolats de Cookies, muffins & Co de Pascale.
Après avoir craint pour la cuisson (j'ai cru que mon four satanique avait encore trop cuit), nous nous sommes régalés avec ce brownie dense et fondant comme je les aime, le goût du chocolat blanc en plus, accompagné de crème anglaise, un délice!




Brownie aux 2 chocolats:

  • 200g de beurre
  • 250g de chocolat noir
  • 180g de sucre
  • 100g de farine
  • 4 oeufs
  • 1cc rase de levure
  • 1 pincée de sel
  • 150g de chocolat blanc coupé en morceaux (ni trop gros ni trop petits)
- Préchauffer le four à 180°C.
- Mettre le beurre et le chocolat noir coupés en morceaux dans un bol. Le poser sur une casserole d'eau frémissante afin de les faire fondre.
- Lorsque la moitié du chocolat est fondue, retirer le bol de la casserole et remuer jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse.
- Ajouter le sucre et le sel et mélanger bien.
- Ajouter les oeufs un par un, en remuant entre chaque ajout.
- Ajouter la farine et la levure et mélanger.
- Ajouter les morceaux de chocolat blanc.
- Verser dans un moule beurré et enfourner pendant 25 minutes. Le dessus doit être craquelé.


En continuant dans la gourmandise, j'ai essayé les Pim's maison de Cuisine campagne, avec de la confiture de poire comme garniture, et c'est un régal, un vrai petit bonheur! Et si simple à réaliser, cela demande surtout un peu de temps.

J'ai aussi essayé les petits carrés fondants au caramel d'Amuse bouche, et depuis je ne peux plus m'en passer! (pourtant il le faudra bien si je ne veux pas faire sauter les boutons de mes jeans!) Chéri et moi sommes devenus accro dès la première bouchée, et la semaine dernière j'en ai fait pour le café quand ma famille est venue manger chez nous, et je crois les avoir eux aussi convertis! Si vous ne les avez pas encore essayés je vous préviens soit vous n'avez pas peur pour votre ligne et vous vous précipitez dessus, sinon c'est à vos risques et périls! Merci Sylvie pour ces petits morceaux de paradis!