Vive le printemps! beignets aux fleurs d'accacia.

Quand je mets en application les conseils de la Turtle...

Love, love , love...

Un petit repas de famille

concours de recettes inavouables

un peu de sucré...

le gratin de pâtes qui est devenu mon nouveau chouchou

Un petit tour dans ma bibliothèque culinaire

Repas d'inspiration Pascalienne...

...Et bonne année!

Différentes musiques qui bourdonnent dans mes oreilles.

Myspace Mp3 Player, MySpace MP3 Players, Flash MP3 Players


Je lis...

Served from the swedish kitchen

My little Italy

La cuisine exotique

C'est moi qui l'ai fait.net

How to be a Domestic Goddess

A Passage to India

30 août 2006

Celui où ils fêtaient enfin leurs fiançailles

Comme je vous le disais dans mon autre article, mon chéri et moi avons fêté nos fiançailles il n'y a pas longtemps. Il était temps, car ça faisait 6 mois que nous étions fiancés. En fait, au début mon homme ne voulait pas trop faire un repas, mais moi je pensais que c'était normal de le fêter. Devinez qui a eu raison au final...!

La table (et moi qui met la touche finale)

Petit retour en arrière pour vous mettre en plein dans le sujet. Il y a environ 2 mois, nous nous décidons à faire un repas pour fêter les fiançailles. Je propose le 15 août car : c'est un jour férié, mes parents, mon frère et moi serons rentrés du Canada, et en plus cela fera 6 mois jour pour jour que nous nous sommes fiancés.

Cuisine, l'envers du décor!!

Après il a fallu prévenir les personnes concernées et vérifier qu'elles étaient toutes libres.

Et ensuite, la partie la plus dure (pour moi!) : tout organiser. Je ne voulais rien de très formel, je voulais juste que ce soit l'occasion de nous réunir pour fêter ça. J'ai commencé à chercher des idées de menus, tout en sachant que je serai rentrée 3 jours plus tôt du Canada, c'est-à-dire que j'aurai complètement la tête dans le seau (en restant polie). Donc après avoir fait un liste longue comme 3 tours de France, j'ai opté pour des choses assez rapides à faire et pas trop compliquées.
Mais j'ai du également prévoir une déco pour la table, je voulais tout de même quelques fleurs.
Un jour, alors que je parlais préparatifs avec ma mère et ma grand-mère, cette dernière m'a demandé si je voulais des dragées. Là, j'ai dit NON! Tout d'abord, parce que je n'aime pas les dragées (en plus ça fait mal au dent) mais aussi parce que selon moi ça fait beaucoup trop formel et tout et tout. Elle m'a proposé de trouver quelque chose d'autre qui pourrais remplacer les dragées, et quelques jours après, elle m'a proposé les bonbons à la violette de Toulouse. Et là j'ai été ravi. J'adore les bonbons à la violette et je suis si fière de ma ville que c'était vraiment le meilleur choix pour nos fiançailles-non-formelles (j'aurais pu aussi prendre un thème rouge et noir et proposer des petits bonbons en forme de ballon de rugby, mais ça aurait été trop, non?).
Du coup, ça m'a permis de trouver une sorte de "thème" pour la déco de la table : violet et blanc.
Je vous passerais le choix des différents plats parce que même moi je ne m'y retrouve pas dans tout ce désordre de "et pourquoi pas ça? ah mais j'adore ce plat! et si je fait 4 plats principaux c'est trop? et 6 desserts?".
Au fait, je n'ai pas précisé que nous étions 13 au repas. A touts les superstitieux, ne criez pas que je suis folle, c'est juste qu'étant athée et pas du tout superstitieuse, ça ne m'a pas du tout dérangé.

Les macarons, on voit bien que ceux à la violette sont tous raplapla.

Finalement, voici le menu :
pour l'apéritif : palmiers au pesto vert et rouges ; petites brochettes apéritives ; légumes à croquer et leurs sauces ; et soupe de champagne.
en entrée, salade gersoise.
en plat, brochettes de boeuf marinée, gratin de courgette et pomme de terre en robe des champs.
fromage.
profiteroles au chocolat (de ma Maman) et macarons.

Les crudités. Il y avait avec : du guacamole, du tsatsiki, du houmous et de la sauce ail & fines herbes (toutes faites par ma Maman, sauf le tsatsiki).

Les palmiers au pesto de basilic et pesto de tomates séchées

Les petites brochettes

J'accélère maintenant le temps, et nous voici le 14 août, 10h du matin chez mes parents (qui se sont très gentiment proposés pour recevoir, et je leur redit un énorme merci). J'avais établi un programme, donc aujourd'hui, veille du repas je devais préparer (avec l'aide de ma Maman et de mon grand petit frère adoré) : la marinade pour les brochettes de boeuf, les palmiers pour l'apéritif ainsi que le pesto de tomates séchées, les macarons. Je voulais m'avancer au maximum pour ne pas trop en avoir à faire le lendemain matin, mais on ne eut pas tout faire à l'avance. Tout c'est bien passé, sauf mes macarons à la violette qui étaient tous ratés, heureusement j'en avais également prévus au chocolat.

La salade gersoise (avec magret séché, gesiers de canard et petit basque)

La viande des brochettes, le gratin de courgettes et une pomme de terre au beurre à l'ail.

Le lendemain matin, 9h chez mes parents, ma Maman magique à déja fait cuire les pommes de terre et fait les choux pour les profiteroles. Je prépare le gratin de courgettes, puis les brochettes apéritives, puis le plateau de fromage, pendant que Maman s'occupe du beurre à l'ail pour les pommes de terre, de la cuisson du gratin et de je ne sais quoi d'autre pendant que je sens monter en moi la panique du "ce ne sera jamais prêt! je ne serais jamais prête! mais pourquoi est-ce que j'ai voulu faire ça!!!"
Les invités sont attendus à 12h30 et à midi j'ai toujours les mains dans la marinade, en train d'enfiler les brochettes. 12h10 je me prépare, 12h20 on dresse la table, les serviettes, les bouquets.
J'ai oublié de préciser que nous avions prévu de manger dehors, mais alors que les hommes s'apprêtaient à installer la table dehors, une petite pluie fine mais sournoise nous tombe dessus (la météo me maudit, quand c'est pas mes anniversaires, c'est mes fiançailles...). Finalement nous nous replions dans le salon, qui voit ses meubles déplacés et qui se voit briller de mille feux comme Versailles grâce aux lampes ramenées en express de chez mes grands-parents.
Tout est fin prêt et juste 5 minutes plus tard, les invités arrivent.

Encore les macarons

Une profiterole (désolée, elles sont tellement bonnes que je les ai dévorées avant de les prendre en photo)

Et voilà, les festivités commencent, le temps ne se remet pas au beau, mais il s'arrête de pleuvoir juste pour que Papa fasse cuire les brochettes au barbecue. Tout le monde à l'air vraiment heureux, plus le repas avance plus je suis vraiment pompette (ah la soupe de champagne...), mais au final nous sommes restés plus de 6 heures à table, et ce fût vraiment un superbe moment (en tout cas pour moi).

Ca c'est nous, les fiancés.

Et voici les petites boîtes de bonbons à la violette que tout le monde a eu.

27 août 2006

Milie : le retour très chargé !

Ouh la la la presqu' 1 mois que j'ai laissé mon blog à l'abandon... Honte sur moi !
Pour ma décharge, après avoir passé une semaine géniale et ressourçante dans ma famille au Canada, j'ai organisé le repas de mes fiançailles et maintenant je suis prise entre les cartons de déménagement et les travaux de l'appartement que nous quittons et ceux de l'appart que nous achetons... Bref, un mois d'août pas de tout repos!
Mais je reviens les poches pleines de recettes et de photos de plats succulentissimes! Alors aujourd'hui ce sera un article un peu bazar avec mes souvenirs du Canada.

Comme je vais au Canada chaque année, je n'ai pas pris de photos de choses typiques de là-bas, mais juste des plats qui nous ont régalés dans différents restos.

Premiers resto à Montréal, on a fait typique et original : un resto catalan !! Il s'appelle Les Pyrénées et se trouve dans le Vieux-Montréal. On s'est régalé, c'était assez original et en plus le personnel est super sympa.


Pâtes végétariennes

Saumon (je ne me rappelle plus la sauce)

Assiette de tapas

Crème catalane

Gâteau basque

je ne me rappelle plus...

Profiteroles au chocolat

Un des derniers resto avant de repartir, je ne me rappelle plus le nom, c'est un resto spécialisé dans la viande.

Poitrine de poulet sauce à un fruit mais je sais plus lequel et pomme de terre en robe des champs

Ne me jetez pas de pierre, je sais qu'on ne doit pas nourrir les animaux... Mais ce raton laveur nous l'avons surpris la tête à l'envers dans une poubelle en train de finir un paquet de chips, donc de toute façon nous le nourrissons indirectement... (je sais, fausses excuses...). Et l'écureuil, il venait vers nous chaque fois qu'on tendait la main alors qu'on n'avait rien à lui donner.

Voilà, je n'ai pas ramené beaucoup de photos cette année, mais j'ai oublié mon appareil photo à chaque fois...

Je nous ai ramené plein de bonnes choses, encore une fois, pas forcément typiques! Par contre j'ai oublié de prendrer du sirop d'érable, je m'en veux!! (en même temps, je ne crois pas que j'aurais eu la place dans ma valise...!)


Il y a :

- Mes biscuits industriels préférés : les Meteo. C'est un pur délice!

- Les biscuits à l'érable, vraiment succulents!

- De la crème de marshmallow, extra sur de la glace...

- Du beurre de cacahuète, parce qu'il est quand-même meilleur que celui que l'on trouve en France.

- Des "crottes de fromage". Ca n'a pas vraiment de goût, ça crisse sous les dents, mais qu'est-ce que c'est bon!

- Du Jell-o, parce que, non, je n'ai pas grandi et moi j'adore la gelée, c'est rigolo, c'est bon, ça a un goût chimique...

Voilà, le prochain article sera surement consacré à mon travail de titan, le repas de nos fiançailles...

04 août 2006

muffins aux noix de pécan et à l'érable, avant de partir au pays de l'érable

Juste avant de partir pour le Canada pour une semaine, pour rejoindre ma famille, je vous laisse une petite recette avec un vrai goût de là-bas.
C'est sur, le sirop d'érable c'est 100% canadien, mais pour moi, les noix de pécan aussi. J'en ai mangé la première fois là-bas, et toutes les recettes que je connais à base de noix de pécan viennent du Canada.
Ces muffins sont super bon, très moelleux et très léger. Par contre j'ai trouvé que le goût d'érable était très léger, la prochaine fois je mettrais plutôt 150cl.
Avant de vous retrouver avec plein de souvenir du Canada, mais aussi de recettes d'un repas spécial que je prépare, je vous laisse vous régaler avec ces muffins.



Muffins aux noix de pécan et au sirop d'érable :
(pour 12 muffins moyens)

  • 1 oeuf battu
  • 30g de sucre
  • 110g de beurre mou
  • 200g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 100ml de lait
  • 140g de noix de pécan hachées grossièrement
  • 100cl de sirop d'érable (prévoir plutôt 150cl)
- Battre l'oeuf avec le sucre.
- Ajouter le beurre bien mou.
- Mélanger la farine, la levure et le sel. Mélanger avec l'oeuf en alternant avec le lait. Ne pas trop mélanger.
- Ajouter les noix et le sirop d'érable.
- Remplir les moules au 2/3. Décorer avec une noix de pécan.
- Cuire à 190°C pendant 20min.

01 août 2006

Quand il faudrait vraiment aller faire des courses.....

Il y a des semaines comme ça où on a vraiment pas envie d'aller faire les courses. Encore plus avec la chaleur actuelle... Même si il fait frais dans les supermarchés, le trajet en voiture et porter les sacs, c'est pas très agréable avec plus de 35°C à l'ombre. Donc on attend de devoir se servir de mouchoirs aux toilettes, de devoir se laver le corps avec du shampoing, de n'avoir plus que de l'eau à boire (quoique pour la ligne c'est pas si mal, enfin sauf pour les céréales...) et de n'avoir plus que des pâtes ou du riz pour se faire à manger.

Donc me voilà, un dimanche midi, tout est fermé, et il faut bien faire à manger avec ce que l'on a. Après un petit bilan de ce qu'il reste dans les placards et le frigo, je consulte mon Homme pour savoir ce qui l'inspire. Il veut quelque chose avec les lardons... D'accord... Merci chéri de ton aide précieuse... Je ne peux même pas faire une omelette, Ni de pâtes à la carbonara, je n'ai pas d'oeuf. Et là, un éclair de génie traverse mon esprit, j'ai tout ce qu'il faut pour faire un risotto! Il suffit d'ajouter les lardons et voilà!

Je sais que j'ai présenté une recette de risotto il n'y a pas longtemps, mais depuis j'en ai envie toutes les semaines. Les changements de cette recette sont donc la "garniture" (je ne trouve pas le nom adéquat) : les lardons ; et j'ai remplacé le parmesan (je n'en avez plus ;)) par du gruyère râpé. Je sais qu'un risotto sans parmesan n'est pas un vrai risotto, mais c'était tout de même très bon et très goûtu!

Comme quoi, même quand on n'a plus rien dans ses placards, on a quand-même de quoi se faire un bon petit plat!



Risotto aux lardons :
(pour 2)

- Faire revenir les lardons à la poële.

- Faire chauffer le bouillon.

- Faire suer les échalottes et l'ail dans un peu d'huile d'olive pendant 3 min.

- Y ajouter le riz, jusqu'à ce qu'il devienne translucide. Puis y ajouter les lardons.

- Ajouter peu à peu le bouillon, jusqu'à ce que le riz soit cuit (tendre et moelleux).

- Sortir la casserole de feu. Ajouter du beurre et environ 70g de fromage râpé.

- Servir tout de suite!